La Guyane, on y gagne !

Amérindiens de GuyaneBon, c’est un bien piètre jeu de mots pour parler de ce département français hors du commun niché à l’autre bout du monde...

Forte d’un climat généreux, d’une nature luxuriante et d’une diversité de cultures qui force l’étonnement, la Guyane abrite de nombreux sites qui valent plus d’un détour.

Entre visites de villages amérindiens, farniente sur les plages de sable fin et réserves naturelles, il y a énormément à voir et à faire. Mais surtout, il faut goûter au rhum local et à la douceur de vivre !

Visite guidée et trek en forêt

Nous nous sommes rendus en Guyane cet été, avec mon amie et notre jeune fils, à l’occasion d’un "petit tour des Amériques". Nous avons donc débarqué durant la saison sèche qui a lieu de juillet à novembre – la Guyane subit un hiver très tardif... Si l’on peut parler d’hiver, car le reste du temps correspond à la saison des pluies : des averses torrentielles certes, mais chaudes, entrecoupées d’un soleil à 20° !

Il existe également un "petit été" entre mars et juillet, chaud mais toujours humide. En dehors de ce climat bizarre qui ne doit pas être facile à vivre toute l’année, la Guyane, dans sa période estivale, a tout d’une région paradisiaque : recouverte à 90% de forêt équatoriale, elle se divise entre jungle, fleuve et plage. Nous avons visité une partie du territoire en pirogue, avec un guide d’origine brésilienne qui nous a fait faire diverses haltes dans des villages. Peuplés d’ethnies amérindiennes, ces derniers se situent en plein cœur de la forêt vierge où règne une impressionnante faune et flore.

Pause historique et culturelle

La Guyane est une région cosmopolite : créoles, chinois, brésiliens, péruviens et amérindiens s’y côtoient, sans compter les immigrés d’origine américaine et européenne. Découvert par Christophe Colomb, le pays a longtemps hébergé le sinistre bagne de Cayenne (bagne de la Guyane française) où révolutionnaires et opposants politiques étaient déportés sous Napoléon III.

On y trouve aussi des traces de l’époque coloniale, comme les ruines des exploitations de canne à sucre. Pas très gai tout ça, je vous l’accorde, mais cela fait partie de la longue et souvent triste histoire de la Guyane... Dans un registre plus joyeux, l’exploration de la ville de Cayenne avec ses marchés et sa cuisine typique, et l’impressionnant centre spatial de Kourou ne pourront qu’enchanter les curieux. Il est possible de prendre part à une visite guidée des installations ou bien de déambuler dans le Musée de l’Espace.

Du rhum et des musées

En fait, là-bas, il n’y a pas d’heure pour l’apéro... Si le rhum est à consommer avec modération quand on n’y est pas habitué, les locaux, eux, commencent de bonne heure le matin ! Planteur, daïquiri, ti punch et piña colada vous attendent. Plus constructif, on peut aussi visiter la rhumerie St Maurice située à St Laurent du Maroni. Le musée des cultures guyanaises est également incontournable.


Écrit par Jim le dans Destination Amérique du Sud

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ggixsypb3s